«

»

Juin 06

Imprimer ceci Article

Sécurité alimentaire et restauration rapide : un mariage pas toujours heureux ?

sécurité alimentaireEn l’espace d’à peine une semaine, ce ne sont pas moins de 3 pavés qui ont été jetés dans la mare de la restauration rapide, remettant en cause les pratiques sanitaires de certains fast food, ou tout au moins de certains de leurs employés.
Photo de l'Apple Daily

Photo de l’Apple Daily

C’est tout d’abord la Chine qui a fait parler d’elle, lorsque l’on a découvert qu’un Starbucks de Hong Kong utilisait de l’eau des toilettes dans la préparation de son café. Dans le point de vente de l’enseigne, ne disposant pas de robinet d’eau là où sont préparées les boissons, les employés vont tout simplement chercher de l’eau dans une salle de bain, juste à côté d’un urinoir, et la ramènent en cuisine, où elle est, selon une enquête de l’Apple Daily (le journal chinois qui a révélé l’affaire), tout de même filtrée avant de servir à la préparation des cafés.
Bien que l’eau d’un robinet de toilettes ne soit a priori pas plus sale que celle d’un robinet de cuisine, cela nous paraît quand même peu engageant, d’autant plus lorsque l’on voit les photos publiées par l’Apple Daily, sur lesquelles on ne peut que constater la proximité de l’urinoir. Appétissant.
Mais tout ça, ça n’est pas grave, puisque, comme l’a révélé le quotidien britannique le Daily Mail, les glaçons servis avec les boissons dans certaines enseignes de restauration rapide sont plus sales que l’eau des toilettes ! Après une analyse en laboratoire des eaux de McDonald’s, Burger King, Starbucks, KFC, Nando’s et Café Rouge, il semblerait que l’eau des glaçons contiennent plus de bactéries (jusqu’au double !) que celle des toilettes. Et oui : les toilettes sont plus souvent nettoyées que les machines à glaçons, qui est, qui plus est, manipulée par les employés, apparemment pas toujours très précautionneux.
Et puis, continuons sur notre lancée, et terminons avec la photo qui a fait le tour des réseaux sociaux ces derniers jours : celle d’un employé de Taco Bell, une pile de tacos à la main, qu’il lèche allégrement. La direction a eu beau réagir en déclarant qu’il s’agissait d’une blague, et que la pile de tacos était destinée à la poubelle (le gaspillage alimentaire, on en parle ?), la photo n’a cessé de faire réagir les internautes, et de remettre en question la sécurité alimentaire dans les fast food.

taco bell photo sécurité alimentaire

Bien entendu, malgré leur succession rapprochée, il s’agit d’événements isolés, et même s’ils nous amènent forcément à réfléchir sur les pratiques des fast food, gardons en tête qu’ils ne sont pas nécessairement représentatifs d’une généralité.

Lien Permanent pour cet article : http://www.packnblog.com/securite-alimentaire-et-restauration-rapide-un-mariage-pas-toujours-heureux/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *